Sélectionner une page

NON A DE NOUVEAUX CADEAUX FISCAUX! 

La réforme de la fiscalité et du financement de l’AVS (RFFA) est tout aussi inacceptable que la réforme de l’imposition des entreprises III (RIE3), qui a été balayée par près de 60 % de NON il y a deux ans. Le message était clair : nous refusons de nouveaux privilèges pour les grandes entreprises sur le dos de l’immense majorité de la population. Pourtant, le Parlement a ignoré ce vote et revient avec la même recette.

DES MILLIARDS DE PERTES POUR LA CONFÉDÉRATION, LES CANTONS ET LES COMMUNES

Des milliards de francs de pertes pour la Confédération, les cantons et les communes, c’est ce que nous réserve la RFFA, comme la RIE3. Les conséquences se feront sentir sur les crèches, la prise en charge des personnes âgées, la qualité de la formation, les soins dans les hôpitaux, les subsides d’assurance maladie, etc. Nous serons toutes et tous touché·e·s, les femmes en particulier. 

LA POPULATION PASSE A LA CAISSE

Les cadeaux aux grandes entreprises seront payés par la population également à travers l’augmentation de nos impôts. Les injustices seront prolongées : nous payons des impôts jusqu’au dernier centime de notre salaire, alors que les actionnaires continueront de profiter d’exonérations massives sur leurs dividendes. Les déductions sur les bénéfices des multinationales iront même jusqu’à 70 % !

LA SUISSE RESTERA LA LOCOMOTIVE DU DUMPING FISCAL INTERNATIONAL

La RFFA nous mène dans une impasse. La Suisse restera la locomotive de la sous-enchère fiscale internationale, avec des outils d’évasion douteux. C’est un jeu dangereux, risquant de nous conduire à nouveau sur une liste noire. La Suisse continuera à subtiliser des recettes aux pays pauvres, qui en ont pourtant un besoin vital.

LA RFFA EST UNE IMPASSE 

La RFFA comporte un point positif : le financement supplémentaire pour l’AVS. Cela n’a toutefois rien d’une compensation sociale : les retraité·e·s actuel·le·s et futur·e·s ne toucheront pas un franc de plus. Dans un pays riche comme la Suisse, des centaines de milliers de personnes doivent compter chaque sou, une fois à la retraite, pour arriver à la fin du mois 

Plutôt que d’offrir de nouveaux cadeaux aux grandes entreprises, ce sont les rentes AVS qui devraient être valorisées ! De plus, ce financement supplémentaire ne nous préserve pas d’une augmentation de l’âge de la retraite des femmes, déjà prévue par le Conseil fédéral. 

 

NON A UNE NOUVELLE ARNAQUE FISCALE!

JE COMBATS AUSSI LES CADEAUX FISCAUX!

J'aimerais aider et

13 + 11 =

 

MEDIAS

 

28.03.2019: CONFÉRENCE DE PRESSE DE LANCEMENT DE LA CAMPAGNE CONTRE RFFA

 

NON À UNE NOUVELLE ARNAQUE FISCALE!

 

L’alliance référendaire «RIE III, RFFA: Non, c’est NON!» a lancé aujourd’hui, lors d’une conférence de presse, la campagne de votation contre la Loi fédérale relative à la réforme fiscale et au financement de l’AVS (RFFA). C’est avec une campagne engagée qu’elle souhaite mettre en échec ce projet. La proposition de RFFA revient à tenter de «faire du neuf avec du vieux», d’après Regula Rytz, présidente des VERTS Suisse. «Elle ne fait que continuer à attiser le dumping fiscal intercantonal et international et ne permet donc en aucun cas de sortir de l’impasse», a-t-elle déclarée.

Katharina Prelicz, présidente du SSP, a ajouté: «Les Chambres fédérales méprisent la volonté populaire: les citoyennes et citoyens s’étaient clairement exprimé.e.s contre de nouveaux cadeaux fiscaux pour les grandes entreprises aux dépens du service public». Or, comme la RIE III, la RFFA ne profiterait qu’aux grands actionnaires des entreprises les plus rentables et se traduirait par des coupes massives au détriment des soins dans les hôpitaux, de la prise en charge des personnes âgées, etc.  Pour Lisa Mazzone, conseillère nationale et vice-présidente des VERTS, «la protection du climat pâtirait également du manque de fonds dû aux pertes fiscales découlant de la RFFA». De même, comme l’a souligné Gabriella Lima, porte-parole de solidaritéS, «en attirant des sociétés étrangères ici, la Suisse extorque des recettes fiscales à plusieurs pays, condamnant des millions de personnes à la pauvreté».

 

L’alliance référendaire soutient l’injection de fonds dans l’AVS, couplée à la RFFA. Pour Agostino Soldini, secrétaire central du SSP, cette mesure n’est toutefois en rien une «compensation sociale»: «les retraité.e.s, actuel.le.s et futur.e.s, ne toucheraient pas un franc de plus», s’est-il exclamé.

Bref, aux yeux de l’alliance référendaire «RIE III, RFFA: NON, c’est NON!», la RFFA ne profiterait qu’aux 1% d’ultra-riches au détriment de l’immense majorité de la population, d’ici et d’ailleurs. Elle appelle donc les citoyennes et citoyens à la rejeter!

 

Contacts et discours :

 

Regula Rytz (d), conseillère nationale et présidente des VERTS, 079 353 86 38, Discours

Agostino Soldini (f), secrétaire central du SSP, 079 263 15 29, Discours

Gabriella Lima (f), porte-parole de solidaritéS, 079 316 13 86, Discours

Katharina Prelicz (d), présidente du SSP, 076 391 79 15, Discours

Lisa Mazzone (f), conseillère nationale et vice-présidente des VERTS, 077 404 16 08, Discours

 

«Pour répondre à l’urgence climatique, nous avons besoin de moyens. Pourtant, la RFFA dépouille les caisses publiques et risque de repousser les mesures climatiques aux calendes grecques.»

Lisa Mazzone

Vice-présidente des Verts

«Si la RFFA passe la rampe, les 1% d’ultra-riches sabreront le champagne, mais c’est l’immense majorité de la population – les 99% – qui aura la gueule de bois.»

Agostino Soldini

Secrétaire syndical SSP

«Les femmes subiront les coupes dans l‘éducation et la santé: ce sont surtout elles qui y travaillent et qui comblent la pénurie de ces services. Et le Conseil fédéral prévoit toujours d’augmenter l’âge de la retraite!»

Franziska Meinherz

Porte-parole de solidaritéS

«Avec la RFFA, les multinationales continueront à cacher en Suisse l’argent arraché aux pays pauvres, condamnant
à la misère des dizaines de millions d’êtres humains.»

Jean Ziegler

Ancien Rapporteur spécial de l’ONU pour le droit à l‘alimentation

Alliance RIE3, RFFA: Non c'est Non!

Alliance RIE3, RFFA: Non c'est Non!

 

Le référendum est soutenu par les organisations suivantes:

Les Verts, solidaritéS, Syndicat des Services Publics (SSP), Jeunesse Socialiste Suisse, Syndicat Interprofessionnel des travailleuses et des travailleurs (SIT), Jeunes Verts, Comité tessinois contre PF17, AVIVO, Parti suisse du travail (PST-PdA), Forum Alternativo (TI), Laliste (GE), Mouvement pour le socialisme (MPS), Cartel intersyndical du personnel de la fonction publique, Attac Suisse, Parti Socialiste Genevois, ADETRA, K-Tipp et Bon à Savoir, Collectif #65nopeanuts, Union Syndicale Vaudoise (USV), Communauté Genevoise d’Action Syndicale (CGAS).